Collecter une meule sur le terrain

C. Hamon et B. Robin – Groupe Meule

L’étude des meules toutes périodes confondues s’appuie sur l’étude de leurs caractéristiques géologiques (définition de la roche et de sa provenance) et morphométriques (dimensions et dessin) associée à une lecture technologique et fonctionnelle des surfaces (traces de fabrication et d’utilisation). L’ensemble de ces données ne prend réellement tout leur sens que replacer dans le contexte de découverte des meules. Afin de disposer du maximum d’informations contextuelles, des données d’ordre stratigraphique, planimétrique, topographique et photographique sont nécessaires à la compréhension des modes et des gestes de déposition des meules. Elles doivent être collectées dès la phase de terrain. Cependant l’expérience montre une grande hétérogénéité dans la collecte des meules et des informations lors de la fouille.

Les quelques rappels suivant visent à homogénéiser les pratiques, à limiter autant que possible la perte d’information et à optimiser les analyses qui seront réalisées lors de l’étude post-fouille.